A la Une

Niger : 6 000 déplacés regagnent leurs localités respectives

Selon les données fournies par l’Union européenne, le pays comptait à fin février 2021, quelque 234 000 réfugiés.

Ce retour intervient à la suite du lancement d’une opération sécuritaire qui vise à renforcer la résilience des populations et l’amélioration des liens de confiance entre les autorités et les populations de cette zone affectée par l’insécurité depuis des années.

Au Niger, près de 6 000 personnes soient 2000 ménages sont retournés à Diffa dans leurs localités respectives le 20 juin 2021. Ce retour s’effectue dans le cadre de la première étape du programme de retour de 130.000 personnes déplacées qui avait été annoncé à prendre effet dès le 20 juin 2021. Toutefois, le retour de ces déplacés intervient dans le cadre du projet de Stabilisation des Régions dans le Liptako Gourma.

En 2015, des centaines de personnes se sont déplacées de la région suite au problème d’insécurité née des attaques perpétrées par la secte terroriste de Boko Haram. Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation a ainsi déclaré la nécessité pour les déplacés de rejoindre leurs zones respectives. Cette opération d’après le ministre constitue un instrument très important pour le renforcement de la résilience des populations et l’amélioration des liens de confiance entre les autorités et les populations de cette zone affectée par l’insécurité depuis des années.

Selon les données fournies par l’Union européenne, le pays comptait à fin février 2021, quelque 234 000 réfugiés répartis dans les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéry. Cependant, le retour de centaines autres déplacées est envisagé pour les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page