Mali : les Nations unies condamnent « l’esclavage par ascendance » et « l’inaction du gouvernement »

Les Nations unies ont condamné, lundi, les attaques perpétrées dans le cadre de « l’esclavage par ascendance » au Mali et « l’inaction » du gouvernement malien face à ce phénomène. Selon un communiqué de l’Onu publié le 19 juillet 2021, « des experts des droits de l’homme de l’ONU ont appelé le Mali à prévenir les attaques contre les soi-disant esclaves, affirmant que ces incidents sont en augmentation, avec deux fois plus de personnes blessées cette année qu’en 2020 ». « Les attaques constantes et systématiques contre les personnes considérées comme esclaves sont incapables et doivent cesser immédiatement » précise le communiqué des Nations Unies. Pour rappel, le Mali a interdit l’esclavage en 1905. L’Onu déplore toutefois l’existence d’un « système d’esclavage d’ascendance qui persiste. Selon ce système, le statut d’esclavage est attribué à certaines personnes parce que leurs ancêtres auraient été réduits en esclavage par des familles des « maîtres ».

Bouton retour en haut de la page