Burkina Faso : le Conseil d’État rejette le recours des avocats de François Compaoré

La plus haute juridiction administrative française ne s’oppose pas à l’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso. Le frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré est soupçonné par la justice burkinabè d’avoir joué un rôle dans le meurtre du journaliste Norbert Zongo en 1998. Cette décision du Conseil d’État marque la fin définitive de la procédure de François Compaoré en France. Selon l’avis du Conseil d’État, la vie de François Compaoré n’est pas menacée au Burkina Faso.

Bouton retour en haut de la page