Afrique du Sud : l’ancien président Jacob Zuma demande un nouveau report de son procès pour corruption

Le procès de l’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, a repris ce lundi 19 juillet 2021 sous haute sécurité après plus d’une semaine d’émeutes qui ont ébranlé le pays. Costume sombre et cravate rouge, l’ancien chef d’Etat est apparu à l’écran depuis sa prison d’Estcourt pour demander un nouveau report de son procès pour corruption dans le cadre d’un trafic d’armes. L’ancien président est accusé d’avoir reçu des pots-de-vin sur un contrat d’armement de 2 milliards de dollars à la fin des années 1990. Jacob Zuma a plaidé non-coupable d’accusations de corruption, de fraude et de blanchiment d’argent. Il s’est présenté comme la victime d’une chasse aux sorcières à motivation politique dans ses tentatives d’échapper aux poursuites pendant plus d’une décennie. Pour de nombreux observateurs, ce procès est considéré comme étant un test de la capacité de l’Afrique du Sud à demander des comptes aux politiciens puissants.

Bouton retour en haut de la page