Afrique : l’Union africaine plaide pour une identité légale à chaque enfant

La situation des « enfants invisibles » s’est encore accentuée sur le continent africain avec la pandémie du coronavirus, de nombreuses maternités et centres d’enregistrement des naissances ayant été rendus inaccessibles. Pour pallier le problème, l’Union africaine et l’UNICEF ont lancé en juin 2020, la campagne « Mon nom est personne », une initiative conjointe visant à promouvoir le droit de chaque enfant africain à une identité légale, et donc à la justice. Plusieurs initiatives de distribution massive d’actes de naissance actuellement en cours sur le continent témoignent de l’adhésion à cette campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page