Afrique : baisse de 15% des nouvelles infections au covid-19

Au cœur de la troisième vague de covid-19 qui touche plusieurs pays africains, les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (AFRICA CDC) ont noté une baisse de 15% des nouveaux cas de covid-19. Seulement, le difficile accès aux vaccins et la propagation rapide des nouveaux variants, le variant delta notamment, rendent le virus de plus en plus mortel en Afrique.

À la 29ème semaine épidémiologique en Afrique, une baisse de 15% des nouveaux cas a été enregistrée par rapport à la semaine précédente. Les nouvelles infections se sont élevées à 238 000, selon des chiffres des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (AFRICA CDC). L’Afrique australe est la région la plus touchée tandis que l’Afrique centrale a connu le nombre de nouveaux cas le moins important sur la période étudiée. Notons que le nombre de nouveaux cas de covid-19 en Egypte a connu la baisse la plus significative, soit 32% en moyenne au cours des 4 dernières semaines.

À l’examen des chiffres de l’Africa CDC, l’on note une hausse du nombre de décès sur le continent, fait qui montre un contraste avec l’inflexion de la courbe des néo-infections sur le continent. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le covid-19 est devenu plus mortel en Afrique au cours du mois dernier, 80% en moyenne de décès enregistrés. L’iniquité dans l’accès aux vaccins est mise en cause.

Selon les chiffres récents de l’Africa CDC, 31% des pays membres de l’Union africaine connaissent une 3ème vague de la pandémie de covid-19. 23% des pays vivent une 3ème vague plus difficile que la précédente. Deux pays connaissent une 4ème vague à savoir l’Algérie et la Tunisie. 21 pays africains sont actuellement touchés par le variant delta. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page